dimanche 30 juillet 2017

La sécurité incendie, ça commence chez vous !


Je m'appelle Thierry Cumps et je travaille dans la sécurité incendie depuis l'âge de 20 ans.
Ma première affectation était au Service de Sécurité Incendie et Sauvetage de la base aérienne de Beutre. Je suis monté en haut de la grande échelle pour passer le test du vertige. J'ai traversé un couloir de flammes alimenté par du kérosène pour passer le test de la peur du feu. Je suis allé en intervention dans des véhicules lance-poudre ou lance-mousse. J'ai travaillé en haut d'une vigie ainsi que dans un PC sécurité incendie. Et cela fait aujourd'hui plus de 30 ans que je travaille dans la sécurité incendie. Je n'ai pas peur du feu, mais je ne prend pas de risque avec celui-ci.


Voici maintenant la vidéo de prévention incendie du gouvernement

Devinez où je suis sur la photo ?

Si vous ne voulez pas que le feu détruise votre domicile ou met en péril votre vie et celle de votre famille, ne laissez jamais un feu allumé sans surveillance. Qu'il s'agisse d'un mégot de cigarette, de la flamme d'une bougie, d'une cuisinière allumée, le feu ne peut être maitrisé que s'il est constamment surveillé. Lorsque vous quittez une pièce, assurez-vous qu'il n'y ait aucun risque qu'un incendie se déclare du fait d'une négligence de votre part ou de celle de votre entourage.

Tout lieu d'habitation (appartement, maison) doit être équipé d'au minimum un détecteur de fumée normalisé. Je conseille de vous équiper d'un détecteur de fumée par pièce de vie (chambres, salle à manger, salon) ainsi qu'un ou plusieurs extincteurs de classe A, B, C. Apprenez à votre entourage les gestes efficaces pour éteindre un feu : arrêter la source d'alimentation du feu : gaz, électricité, essence, etc., l'étouffer ou l'éteindre par refroidissement.

Ce n'est pas le feu qui vous tuera, mais la fumée. Aussi, fermez bien portes et fenêtres pour éviter que celle-ci ne se propage à travers les autres pièces de votre habitation. Une autre raison est que le feu a besoin d'oxygène aussi essayez de le confiner là où il se trouve en évitant sa propagation.
Vous avez sans doute des DM (déclencheur manuel) si vous habitez dans un immeuble.  Ceux-ci se trouvent généralement dans la cage d'escalier ou les couloirs de circulation. Lorsqu'un incendie est déclaré, il faut appuyer sur l'un des DM afin de déclencher l'alarme incendie ce qui permettra l'évacuation des habitants de l'immeuble.
Lorsqu'une pièce ou un couloir est envahie par la fumée, baissez-vous afin de mieux voir, mieux respirer et de ne pas trop souffrir de la chaleur généré par l'incendie.
Si vous ne pouvez plus quitter une pièce ou un appartement, signalez votre présence aux pompiers tout en restant en sécurité (exemple couché dans la baignoire après avoir scotché aux fenêtres un papier disant "SAUVEZ-NOUS").

Il faut également alerter les pompiers (le 18) afin que ceux-ci puissent intervenir rapidement. Pour arrêter un incendie, il faut intervenir au plus vite et les moyens nécessaires pour l'éteindre augmentent avec le temps écoulé depuis le départ du feu. Lorsqu'il n'est plus possible d’arrêter un incendie, les pompiers devront éviter sa propagation au voisinage en attendant que celui-ci meure lorsqu'il n'aura plus aucun combustible pour le nourrir.

La priorité reste la sauvegarde des vies humaines avant celle des biens matériels parce que ces derniers peuvent toujours être remplacés.

Pour le choix de l'extincteur (puisque ce sujet fait débat), vous pouvez aller dans un commerce et demander à un vendeur. Sachez qu'aucun extincteur est dangereux en lui-même. Il est fait pour sauver des vies. Par contre, les extincteurs sont prévus pour tel ou tel type de feu. Certains comme les extincteurs à poudre peuvent éteindre plusieurs types de feu (classe A, B et C). Dans tous les cas, une fois le feu éteint, il faudra ouvrir les fenêtres et nettoyer. L'eau, la neige carbonique et la poudre font pas mal de saletés, mais ce n'est vraiment rien comparé aux dégâts que peut causer un incendie. Aussi achetez un extincteur (si possible polyvalent) et apprenez à vous en servir.

Je ne suis pas un vendeur d'extincteurs mais un ancien pompier et agent de sécurité incendie (SSIAP).
extincteurs

Dans une cuisine, on doit trouver un extincteur à poudre et surtout pas un extincteur à eau pulvérisée.

Restez en sécurité et protégez votre entourage !
Thierry Cumps

lundi 24 juillet 2017

Où acheter des vêtements de sécurité incendie ?

Le site internet que je vous recommande est : https://vetsecurite.com
La livraison est rapide, les produits sont plus que correct et il y a beaucoup de choix.

https://vetsecurite.com/
En espérant que ce site internet vous sera aussi utile qu'à moi.
Prenez soin de vous !
Thierry Cumps

lundi 10 juillet 2017

Le Système de Sécurité Incendie

Selon l'article MS53 qui a pour objet l'arrêté du 2 février 1993 du règlement de sécurité, le système de sécurité incendie d'un établissement est constitué de l'ensemble des matériels servant à collecter toutes les informations ou ordres liés à la seule sécurité incendie, à les traiter et à effectuer les fonctions nécessaires à la mise en sécurité d'un bâtiment ou d'un établissement.

Le SSI peut se situer dans un Poste Central de Sécurité. Le PCS fonctionne 24h/24. Il contient toutes les alarmes restreintes, les commandes de désenfumage, etc. il peut être relié par son système d'alerte aux sapeurs-pompiers.

La mise en sécurité de l'établissement peut comporter les fonctions de mise en sécurité suivantes :
- compartimentage (porte coupe-feu, clapet-coupe-feu...)
- évacuation des personnes (diffusion du signal d'évacuation, gestion des issues)
- désenfumage (volets, ouvrants)
- extinction automatique
- arrêt de certaines installations techniques

Les SSI sont classés en cinq catégories par ordre de sévérité décroissante, appelées A, B, C, D et E.

mardi 2 août 2016

Les DM (Déclencheurs Manuels)

DM

Un DM est un déclencheur manuel.
Il est de forme carré et de couleur rouge.
Il sert à donner l'alerte.

Dans les établissements qui sont équipés d'un PC sécurité, les DM sont reliés au SSI (Système de Sécurité Incendie) par l'intermédiaire du SDI (Système de Détection Incendie).
Tous les SSI (catégories A, B, C, D et E) sont équipés de DM.

Thierry Cumps
Lorsque vous appuyez sur un DM (on dit "percutez un DM"), vous déclenchez une alarme.
Cette alarme est restreinte lorsque l'établissement est équipé d'un PC sécurité.
Une alarme restreinte ne sonne qu'au PCS. Les agents de sécurité incendie au PCS ont entre 0 et 5 minutes pour faire une levée de doute avant le déclenchement d'une alarme générale sauf IGH et établissements de soins (type U). Si le DM a été déclenché pour signaler un malaise ou un feu maitrisable, le chef de poste au PCS doit procéder à l'acquittement du processus, puis au réarmement du SSI. Il n'y aura pas d'alarme générale, ni d'alerte donnée aux pompiers. Le réarmement du DM est fait manuellement à l'aide d'une clef spécifique.

Lorsqu'il n'y a pas de PCS, le fait de percuter un DM déclenche une alarme générale.

Les déclencheurs manuels doivent :
- se trouver dans les circulations,
- être implantés à 1,3m du sol maximum,
- être non dissimulés par le vantail d'une porte,
- ne pas présenter de saillie supérieure à 0,1m.

Un DM vert est un boitier destiné au déverrouillage des issues de secours et non à donner l'alerte. Une alarme restreinte va sonner au PCS et les agents auront 8 secondes pour vérifier qui a déclenché le déverrouillage de l'issue de secours grâce à une caméra de videosurveillance placée judicieusement. 
Le chef de poste au PCS pourra donner 3 minutes supplémentaire pour faire la levée de doute puis appréhender l'auteur ou déclencher l'alarme générale par le biais de l'UGA (Unité de Gestion des Alarmes).
On trouve généralement des DM verts dans les établissements de type M (magasins).

Thierry Cumps
Ancien pompier militaire, diplômé en sécurité incendie (ERP, IGH, SSIAP)

dimanche 31 juillet 2016

Le triangle du feu

le triangle du feu

Pour qu'il y ait feu, il faut qu'il y ait 3 éléments : un combustible, un comburant et une énergie d'activation.

Le combustible peut être solide, liquide, gazeux ou un métal. 
Il existe 5 classes de feu : A, B, C, D et F. La classe E (feu d'origine électrique a été supprimée et inclus dans la classe B).

Feux de classe A : feux de matières solides avec formation de braises.
Feux de classe B : feux de liquides ou solides liquéfiables.
Feux de classe C : feux de gaz.
Feux de classe D : feux de métaux.
Feux de classe F : feux de friteuse.

Le comburant est généralement de l'air. Il y a 21% d'oxygène dans l'air (78% d'azote et 1% de gaz rares).

L'énergie d'activation peut être une étincelle, le soleil, la chaleur, une flamme nue, l'électricité statique, etc.

Supprimer l'un des 3 éléments du triangle du feu permet de supprimer le feu.

Lorsque vous avez un feu de gaz, vous fermez la vanne de gaz.
Lorsque vous avez un feu d'origine électrique, vous coupez si possible l'électricité avant d'attaquer le feu avec un extincteur à CO2 (dioxyde de carbone).
Lorsque vous avez un feu d'essence, vous l'attaquez avec un extincteur à poudre ou vous projetez du sable avec une pelle sur le feu.
Lorsque vous avez un feu de bois ou de papier, vous l'attaquez avec de l'eau ou de l'eau avec additif.

Un apport d'énergie calorifique dite énergie d'activation est nécessaire pour démarrer le phénomène de combustion. La combustion est une réaction chimique exothermique.

Si la réaction est :
- lente, on parle d'oxydation
- vive, on parle de combustion
- très vive, on parle de déflagration
- instantanée, on parle de détonation.

Le pouvoir calorifique est la quantité de chaleur dégagée lors de la combustion complète  de l'unité de masse d'un matériau.

La masse ou la charge calorifique est la quantité dégagée lors de la combustion complète  de l'ensemble des matériaux contenus dans un local.

Le potentiel calorifique est la quantité de chaleur dégagée lors de la combustion complète de l'ensemble des matériaux contenus dans un local et ramenée au mètre carré.

Le point éclair est la température à partir de laquelle un liquide inflammable émet suffisamment de vapeurs pour que celles-ci s'enflamment en présence d'une flamme pilote et s'éteignent quand on la retire.

Le point d'inflammation est la température à partir de laquelle une substance combustible liquide dégage suffisamment de vapeurs pour qu'il se forme avec l'air un mélange qui s'enflamme au contact d'une flamme et continue à brûler en l'absence de celle-ci.

Le point d'auto-inflammation est la température à partir de laquelle un mélange gaz-air ou vapeur-air s'enflamme spontanément et continue de brûler en l'absence de toute flamme.

Les modes de propagation du feu sont la convection (transport de la chaleur par le mouvement d'un fluide), la conduction (transmission de la chaleur dans la masse du matériau), le rayonnement (chaleur émise par le foyer vers les combustibles qui l'entourent) et la projection (déplacement par le vent, par un écoulement ou lors d'une explosion de particules enflammées, de liquide ou de gaz de combustion).

Lors d'un départ de feu, prévenez votre entourage et essayez d'éteindre le feu.

Lors d'un incendie (feu non maitrisable par vous), prévenez (ou faites prévenir) les pompiers (le 18), et fermez toutes les portes et fenêtres en lançant l'évacuation.
Pour contenir un feu, il faut le compartimenter. Privé d'air et d'éléments à bruler, le feu peut s'éteindre tout seul.

Généralement, c'est la fumée qui tue. Aussi évitez d'en inhaler. Restez le plus près du sol.
Un chiffon mouillé sur la bouche peut vous aider à respirer.

Thierry Cumps
Ancien pompier militaire, diplômé en sécurité incendie (ERP, IGH, SSIAP)

équipier de première intervention
SSIAP

dimanche 8 mai 2016

Au Canada, l’incendie qui dévaste la région de Fort McMurray est toujours hors de contrôle

Cela faisait longtemps que je n'avais pas écrit sur ce blog mais l'incendie incontrôlable au Canada m'a réveillé. J'avoue ne pas comprendre comment les canadiens n'ont pas réussi à stopper ce feu alors que nous avons affaire à un pays moderne doté de moyens suffisant pour lutter contre les incendies au sol et en air. Dans ce article, je vais aborder ce sujet mais également les moyens pour vous de vous prémunir contre un incendie domestique.

incendie

Lire l'article ici !

On devrait toujours veiller à ce que les habitations ne soient pas trop prêt de forêts ou d'éléments pouvant facilement devenir des combustibles. Et si c'est le cas, il est primordial de prévoir des éléments suffisant pour éteindre un départ de feu comme un point d'eau : une citerne, une marre, etc.

Les zones forestières doivent constamment être surveillées, surtout en période de forte chaleur propices aux départs de feu. Il existe la surveillance au sol par des gardes forestiers ou en air par les satellites, les drones et les hélicoptères affectés à la surveillance des forêts.

Une fois un départ de feu avéré, il est urgent d'utiliser tous les moyens à sa disposition pour l'éteindre au plus vite avant qu'il ne prenne de l'ampleur.

Mes extincteurs

Inutile d'avoir un gros extincteur à la maison ou dans sa voiture, car celui-ci risque d'être trop difficile à manipuler, surtout par une femme ou un enfant.
Notez que la plupart des extincteurs que l'on trouve dans les grandes surfaces sont des extincteurs à poudre car ils sont polyvalents, ils peuvent éteindre pratiquement tous les feux.

extincteur


Conduite à tenir en cas d'un départ de feu :
1) Couper si possible la source d'alimentation du feu : couper le courant ou le gaz par exemple. Quand le feu n'a plus rien à bruler, il s'éteint de lui-même.
2) Se saisir d'un extincteur (celui-ci doit être à proximité dans la maison,1 par étage minimum), enlever la goupille, percutez, dirigez-vous vers l'incendie et appuyez sur la poignée en dirigeant le produit (poudre ou mousse) vers la base de l'incendie (et non le haut des flammes). Lorsque l'extincteur est vide et que le feu n'est pas encore éteint, prenez un autre extincteur et alertez les autres occupants (si ce n'est pas déjà fait). 
3) Lorsqu'on sent qu'on n'arrivera  pas à éteindre un départ de feu, il est alors urgent que quelqu'un alerte les pompiers (le 18) en précisant l'adresse et la nature du feu et ne raccrochez le téléphone que lorsque votre interlocuteur vous l'aura demandé.
4) Faites évacuer du bâtiment toutes les personnes inutiles, celles qui ne contribuent pas à éteindre l'incendie.
5) Facilitez l'arrivé des secours en envoyant une personne devant le bâtiment afin de diriger l'équipe de pompiers. Se mettre aux ordres des pompiers en précisant votre fonction et vos compétences, exemple : propriétaire des lieux, concierge, agent de sécurité, etc.
6) Ne quittez les lieux que lorsque les secours ou les forces de l'ordre vous y auront autorisé.

le triangle du feu
Le triangle du feu (le feu a besoin de ces 3 éléments pour naitre)
Pour éteindre celui-ci, vous pouvez supprimez l'un de ces 3 éléments. Le priver d'oxygène avec une couverture, de la mousse, de la poudre, du sable ou encore le refroidir (ou l'étouffer) avec de la neige carbonique ou de l'eau ou encore le priver de combustible en retirant sa source d'approvisionnement : le gaz, le bois, l'arrivée de pétrole, etc.

Thierry Cumps
Ancien pompier militaire, diplômé en sécurité incendie

mercredi 5 août 2015

C'est l'été, attention aux feux de forêt !

incendie

Si vous êtes un promeneur, évitez de vous aventurer dans les zones à risque, surtout en période de grand vent.
Ne jetez pas de mégots par terre, ne faites pas de feu, ni d'étincelles.

Protégez votre habitation en débroussaillant régulièrement, ne pas laisser d'arbres trop près de votre habitation. Arrosez autour de votre habitation si l'incendie menace, fermez portes et fenêtres pour ne pas que la fumée pénètre. Soyez à l'écoute des informations locales et évacuez si on vous en donne l'ordre.

Si vous êtes témoin d'un départ de feu et que les pompiers ne sont pas sur place, n'hésitez pas à appeler les pompier : le 18 ou le 112.

Les sapeurs-pompiers peuvent être appelés pour signaler une situation de péril ou un accident concernant des biens ou des personnes et obtenir leur intervention rapide.

J’appelle le 18 :
- en cas d’incendie
- en cas de fuite de gaz
- en cas de risque d’effondrement
- en cas d’ensevelissement
- en cas de brûlure
- en cas d’électrocution
- en cas d’accident de la route
- etc.

Numéro d'appel d'urgence européen : 112
Un accident peut survenir n’importe quand et n’importe où, même lorsque vous visitez un pays de l’Union européenne. Si vous êtes impliqué dans un accident ou que vous en êtes témoin ou si vous remarquez un incendie ou apercevez un cambriolage, vous pouvez appeler le 112 (joignable à partir d’un téléphone fixe, portable ou d’une cabine téléphonique).
Le 112 est le numéro d’appel d’urgence européen unique, disponible gratuitement partout dans l’Union européenne. Ce numéro ne remplace pas les numéros d’urgence nationaux existants. Dans la plupart des pays, il cohabite avec ceux-ci. Le Danemark, la Finlande, les Pays-Bas, le Portugal, la Suède et la Roumanie ont même choisi le 112 comme principal numéro d’urgence national. Le 112 existe également dans certains pays en dehors de l’UE (comme la Suisse et l’Afrique du Sud) et il est disponible dans le monde entier sur les réseaux mobiles de GSM.

J’appelle le 112 pour toute urgence nécessitant une ambulance, les services d’incendie ou la police.
Ne raccrochez pas si vous appelez le 112 par erreur! Expliquez à l’opérateur que tout va bien. Dans le cas contraire, il se peut qu’une aide d’urgence doive être envoyée pour s’assurer qu’il n’y a aucun problème.

mardi 15 juillet 2014

Trois enfants meurent dans l'incendie de leur maison en bois

Cela faisait longtemps que je n'avais pas écrit dans ce blog, mais là, je ne peux m'empécher de mettre mon grain de sel. Vous trouverez l'article qui relate les faits ici.

Pour moi, ce drame est inadmissible et sans préjuger de ce que vont trouver les enquêteurs, voici déjà mes réflexions :

Quand on vit dans une maison en bois, on se doit de sécuriser au maximum sa maison contre les risques d'incendie.

Où étaient les détecteurs de fumée et de chaleur ?
Moi, j'ai un appartement de 3 pièces et j'ai 3 détecteurs de fumée.

Pourquoi les enfants dormaient seuls à l'étage du dessus ?
On ne laisse pas des enfants sans surveillance et le fait qu'il n'y ait aucun adulte à l'étage où dorment les enfants équivaut à les abandonner à eux-mêmes.

La grande maison en bois était-elle équipée d'extincteurs ?
Quand on habite dans du bois, on se doit d'avoir des extincteurs à portée de la main. c'est-à-dire dans quasiment toutes les pièces. Comme j'ai un appartement, mes extincteurs ABC sont à la cuisine, le seul endroit qui présente un risque. Nous n'utilisons aucun chauffage et comme personne ne fume, le seul accident possible serait dans la cuisine.

Y-avaient-ils d'autres combustibles autres que le bois dans la maison ?
Gaz et hydrocarburants doivent toujours être stockés à l'extérieur de la maison.

Je rappelle que la chaleur monte et que dans le cas présent, le verre au 1er étage a fondu, ce qui veut dire que le niveau où dormaient les enfants a atteint plus de 1000 degrés.

On va peut-être me trouver dur d'avoir écrit pareil article, mais pour moi, ces enfants n'auraient pas du mourir et cet accident est inadmissible à l'époque où l'on vit. Je rappelle que je suis un ancien pompier militaire et que je suis diplomé en sécurité incendie ERP et IGH (2 fois major de ma promotion).

samedi 11 janvier 2014

Bonne année 2014 !


Pour 2014, l'association pour la visibilité sur internet a l’intention de mettre en place des ateliers pratiques : initiation à Windows, éveil aux dangers de l’internet (eréputation), création de blogs et de sites internet, mise en ligne de photos et vidéos, aide à la recherche d’emploi sur internet et création de vidéo-CV. Pour cela nous attendons de pouvoir disposer du budget nécessaire.

En plus de former des personnes aux outils informatiques, internet et audio-visuel, je compte également réaliser des documentaires vidéos. Dés démarches ont déjà été prises dans ce sens.

Je vais publier de nouveaux livres et me pencher également sur l'idée d'utiliser d'autres monnaies comme alternative à l'euro ou au dollar.

Je trouve que le système politique et financier actuel est profondément injuste. Hélas, je ne vais pas le changer, mais je vous engage à y réfléchir et pour commencer cette nouvelle année, je vous conseille de visionner les vidéos qui se trouvent sur la page de l'association internationale pour le soutien aux économies sociétales.

Thierry Cumps, Président de l'association pour la visibilité sur internet

dimanche 28 juillet 2013

Coffre-fort ignifugé, extincteur et détecteur de fumée

Pour la sécurité de vos papiers d'identité, bijoux et autres choses importantes, pensez à avoir chez vous un coffre ignifugé.

De même, vous devez posséder au moins un extincteur toujours à portée de la main.

Et chacune de vos pièces à vivre (sauf la cuisine) doit posséder un détecteur de fumée.

jeudi 30 mai 2013

Je suis prêt à donner des conférences

Je ne pense pas prendre de vacances cette année car j'ai beaucoup de travail, mais je suis prêt à donner des conférences sur l'un de mes domaines de compétences. Comme je l'ai souvent dit dans mes blogs, nous devons nous former toujours et encore afin d'être plus performant, afin de ne plus craindre le chômage ou afin tout simplement de faire face aux défis quels qu'ils soient.

En tant qu'ancien militaire et agent de sécurité, survivaliste, écrivain et journaliste, informaticien et développeur internet j'ai de nombreuses compétences et je serai ravi d'apporter mon témoignage. Pour me contacter, vous pouvez passer par le site de l'association www.cumps.org ou me contacter directement par l'e-mail de l'association : cumps.association@gmail.com

Thierry Cumps

vendredi 27 avril 2012

Un nouveau blog est mis à votre disposition

Le dernier blog créé à votre intention s'appelle : http://nos-services.blogspot.fr
Vous allez pouvoir y écrire des articles afin d'y présenter vos services.
La seule condition pour devenir auteur sur nos blogs est de faire partie de l'association pour la visibilité sur internet.

Les blogs dont vous pouvez être l'auteur sont :
  1. http://1livreparmois.blogspot.fr
  2. http://association-cumps.blogspot.fr
  3. http://auteursdelivres.blogspot.fr
  4. http://cartesbancaires.blogspot.fr
  5. http://etudes-formation.blogspot.fr
  6. http://gagnerdelargentgraceainternet.blogspot.fr
  7. http://googlereferencement.blogspot.fr
  8. http://manuels-informatiques.blogspot.fr
  9. http://mesbonnesaffaires.blogspot.fr
  10. http://nos-services.blogspot.fr
  11. http://philippines-informations.blogspot.fr
  12. http://sante-forme-bonheur.blogspot.fr
  13. http://thailande-informations.blogspot.fr
  14. http://vivrelaretraite.blogspot.fr

Améliorez votre référencement grâce à notre association

Voici l'offre de l'association pour la visibilité sur internet :
  1. 10 livres offerts à télécharger gratuitement dont "L'audit de sites internet pour tous", "Être visible sur internet" et "Les bases de l'informatique et de l'internet".
  2. Être présent sur les sites internet de l'association.
  3. Écrivez vos propres articles sur des blogs de l'association.
  4. Recevoir des conseils et de l'aide pour résoudre vos problèmes liés à internet.

Rejoignez l'association CUMPS : http://www.cumps.org - http://cumps-association.blogspot.com

mercredi 26 mai 2010

La cigarette anti-incendie arrive en France

Selon Le Parisien, les cigarettes anti-incendie vont arriver en France à la fin de l'année. Objectifs : lutter contre les incendies domestiques dus aux mégots mal éteints.

Chaque année, les mégots de cigarettes mal éteints provoquent la mort d'une centaine de personnes, selon des statistiques françaises citées par Le Parisien. Pour lutter contre ce danger, les cigarettes anti-feu vont faire leur apparition à la fin de l'année en France. "Le procédé consiste à obliger les fabricants à épaissir le papier à cigarette, afin de stopper la combustion du tabac au bout de quelques minutes si le fumeur ne 'tire' pas sur son mégot", indique le journal.

La mesure a été annoncée en 2007 par la Commission européenne et aura donc mis trois ans avant d'être adoptée. Un tel système est déjà obligatoire dans plusieurs pays comme la Finlande, le Canada, l'Australie et dans certains Etats américains.

Par ailleurs, après cinq ans de parcours chaotique, le Parlement a définitivement adopté une proposition de loi rendant obligatoire le détecteur de fumée dans chaque logement, à la charge de son occupation, qu'il soit propriétaire ou locataire, à l'horizon 2015.

lundi 10 mai 2010

Incendie : la victime s'est endormie en fumant

Une résidente de l'arrondissement Côte-des-Neiges a péri la nuit dernière dans l'incendie de son logement, vraisemblablement après s'être endormie avec une cigarette entre les doigts. La veille, un article de fumeur avait entraîné dans la mort un autre Montréalais, cette fois dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce.

La mort d'une femme de 56 ans n'a surpris personne dans l'immeuble à logements de la rue Barclay, où s'est joué le drame. Il s'agissait de la deuxième fois en une semaine que la victime provoquait un incendie avec une cigarette oubliée.
Cette dernière négligence lui a finalement été fatale. «Elle buvait beaucoup et s'endormait en fumant. Ce n'est pas rassurant, ce bloc est en train de me rendre malade!», peste Francine Lyons, une résidente de l'immeuble, administré par l'Office municipal d'habitation de Montréal.

Mme Lyons, ses deux enfants et les autres familles du bloc ont dû évacuer le bâtiment lorsque les pompiers ont fait irruption un peu après minuit. «Le détecteur de fumée de la victime nous a réveillé. Ça fait trois fois en trois semaines qu'il le fait : une fois pour des toasts brûlées, deux fois pour des cigarettes oubliées», déplore Mme Lyons, néanmoins atterrée par la mort de la locataire. «On capote un peu. C'est triste de mourir comme ça», laisse tomber la locataire.

Les pompiers ont découvert le corps inanimé d'une femme après avoir été appelés à se rendre dans un immeuble à logement de trois étages de la rue Barclay, dans le quartier Côte-des-Neiges.
Les policiers de l'identification judiciaire et de la section des incendies criminels sont toujours sur place ce matin. Le feu s'est limité à l'appartement de la victime, situé au troisième étage de l'immeuble.
Les fenêtres sont fracassées et plusieurs débris, notamment des coussins et un lapin en peluche noirci par la fumée, ont atterri sur la pelouse.

Le triste sort de cette quinquagénaire rappelle celui d'un homme de 63 ans, mort dans la nuit de samedi à dimanche dans son logement de la rue Beaconsfield, à NDG. Une cigarette mal éteinte expliquerait le sinistre, qui a également fait un blessé.
Ce dernier est un bon samaritain qui a tenté de voler au secours de la victime. L'homme d'une quarantaine d'années a subi des brûlures aux voies respiratoires et était dans un état stable hier.
La quasi-totalité des détecteurs de fumée, dont celui de la victime, ne fonctionnaient pas dans l'immeuble de 15 logements impliqué.

Source : cyberpresse.ca

dimanche 21 mars 2010

Incendie dans un immeuble à cause d'une friteuse électrique

Une friteuse électrique est en cause dans l'incendie qui a totalement ravagé, hier matin, un appartement au rez-de-chaussée d'un immeuble, dans le quartier du Ray.

Quartier du ray, hier matin, un studio a été entièrement ravagé par les flammes Intoxiqué par la fumée, l'occupant a été évacué à l'hôpital Saint-Roch

« J'ai entendu crier au feu dans le couloir. Je me suis précipitée dans l'escalier, j'ai pris la main d'un enfant qui était perdu dans la fumée. Nous nous sommes retrouvés dans la rue, sains et saufs », raconte Anne-Marie, encore sous le coup de l'émotion.

Il est 9 h 30, hier matin, lorsque le feu se déclare dans un studio situé au rez-de-chaussée du « Riant Mont », au 1, rue Aristide-Briand, à l'arrière du stade du Ray. Des flammes s'échappent de l'appartement et une fumée épaisse envahit les étages de ce petit immeuble.

Gilles habite au deuxième étage. Il a été alerté par des voisins qui ont frappé à sa porte : « J'ai commencé à descendre mais on n'y voyait plus rien. J'ai trouvé refuge chez un voisin. » Au 4e et dernier étage, Marie a gardé tout son sang-froid, malgré l'angoisse et ce sentiment d'être prise au piège : « Mon père habite l'appartement d'à-côté. C'est un ancien pompier volontaire, il sait gérer ce genre de situation. Il nous a dit de rester à l'intérieur et de bien fermer les fenêtres, en attendant les secours. »

Cyril et Aurélie résident dans l'appartement en face du studio en feu : « On venait de se lever, on a vu de la fumée passer sous la porte, on est immédiatement sortis. » C'est dans la rue, en pyjama, qu'ils ont attendu les secours.

Sous les ordres du capitaine Malagoli, les sapeurs-pompiers ont rapidement circonscrit l'incendie. Celui-ci ne s'est pas propagé aux autres étages, mais le studio a été entièrement ravagé. Intoxiqué par les fumées, son occupant a été transporté aux urgences de l'hôpital Saint-Roch.

D'après les premiers éléments de l'enquête, c'est une friteuse électrique qui serait à l'origine du sinistre. Un « classique » pour les pompiers. Les conséquences de ce genre d'incident sont parfois dramatiques. Heureusement, hier, cela n'a été le cas.

Le lieutenant Loïc Greboval renouvelle les conseils de prudence : « Si on oublie d'éteindre une friteuse, l'huile finit par prendre feu toute seule. Dans ce cas, il ne faut surtout pas jeter une casserole d'eau dessus, cela provoquerait une boule de feu. L'eau n'est pas toujours la bonne solution pour éteindre un incendie. »

Que faire alors ? « Recouvrir avec un linge mouillé et très bien essoré. »

Source : Nice Matin

jeudi 4 mars 2010

Un écobuage à l'origine de l'incendie

Un spectaculaire incendie, visible à plusieurs kilomètres à la ronde, s'est déclaré, hier vers 15h45, au lieu-dit Kergonquis, à Châteaulin.
Plus de 2.200m² de hangar sont partis en fumée en l'espace de quelques minutes, malgré l'intervention rapide d'une vingtaine de pompiers, en provenance des casernes de Pleyben, Quimper et Châteaulin.
«Je faisais un feu de broussailles dans un champ, à l'autre bout du hangar», décryptait, impuissant, Gildas Le Duff, propriétaire des lieux.
«Le feu a dû s'infiltrer par les trappes d'aspiration. Après, tout est allé très vite...».
Bourré de polyuréthane (un isolant hautement inflammable), le bâtiment, un ancien poulailler de 148m de long, s'est embrasé d'autant plus rapidement qu'un vent assez fort soufflait, hier, sur les hauteurs de Châteaulin.
Par ailleurs, la présence de bouteilles de gaz et de voitures à l'intérieur du hangar a passablement compliqué l'intervention des secours.

dimanche 31 janvier 2010

Une couverture chauffante provoque un incendie

Mme Caparros, 85 ans, est décédée suite à l'incendie de sa couverture chauffante, alors qu'elle dormait dans la maison de sa fille à Ychoux, au coeur d'un quartier qui longe la voie de chemin de fer, rue Maurice-Martin.

Comme la soirée est fraîche, la fille, âgée de 50 ans, a pris soin couvrir la couche de sa mère d'une couverture chauffante électrique. Mais dans la nuit, elle ne se relève pas pour l'éteindre. Dans son sommeil, la vieille dame a dû repousser la couverture avec son pied. Tassées, les résistances ont surchauffé, occasionnant un court-circuit, et l'incendie.

Vers trois heures du matin, Mme Pouypoudat est réveillée par une forte odeur de fumée. Accourant dans la chambre de sa mère, elle constate le drame. L'octogénaire est déjà morte, le corps à moitié carbonisé.

« La fille de la victime est très choquée », commente le maire de la commune, Marc Ducom, qui s'est déplacé sur les lieux du drame la nuit dernière. « Et si elle ne s'était pas réveillée, dans la chambre à côté, tout le monde serait mort », poursuit-il.

mardi 26 janvier 2010

Une cuisinière défectueuse provoque un incendie

Un incendie, vraisemblablement provoqué par une cuisinière défectueuse, s'est déclaré durant la nuit de lundi à mardi dans un appartement d'un immeuble situé Quai des Ardennes à Liège.
L'occupant des lieux est décédé.

Le feu qui a partiellement endommagé l'appartement, a provoqué un important dégagement de fumée. Les pompiers ont pu éteindre les flammes mais le locataire, Valery Vanespauren, un jeune homme de 29 ans, qui habitait le logement depuis peu, a été intoxiqué par les fumées et est décédé.

samedi 16 janvier 2010

Un poêle à pétrole serait à l'origine d'un tragique incendie à Nanteuil-en-Vallée

Lucette Beneteau, une femme de 70 ans est morte samedi en début d’après-midi dans l’incendie de sa maison au lieu-dit « Le Plantis» à Messeux, commune de Nanteuil-en-Vallée.
C’est la boulangère qui livrait le pain qui a donné l’alerte en voyant des flammes sortir du toit. Il était 12h45 environ.
Quand les pompiers sont arrivés la maison était embrasée. Ils ont rapidement pu éteindre l’incendie mais n’ont rien pu faire pour la victime.
Les gendarmes ont ouvert une enquête pour s'assure que le coprs retrouvé est bien celui de Lucette Beneteau et pour déterminer les causes exactes du sinistre qui pourrait avoir été provoqué par un poêle à pétrole.
Le chien de la victime est également mort dans l'incendie.

Source : La Charente Libre